Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

06/06/2007

Vliegen

Kristof Vliegen
Notre compatriote, Kristof Vliegen, seul belge coté masculin après l'élimination des deux frères Rochus, a réalisé une super prestation au second tour du tournois parisien. Il a éliminé le chouchou français, Richard Gasquet! :D J'en suis très contente et très fière.
Aujourd'hui est un très bon jour! Wouter, Vliegen... :D




Article presse:

Vliegen sur un nuage
Kristof Vliegen a joué le match parfait pour éliminer le Français Gasquet et accéder au troisième tour à Roland Garros.

Opposé à Richard Gasquet, Kristof Vliegen est d'emblée apparu en jambes. Notre compatriote prenait en premier l'avantage mais le Français, 13ème mondial, répliquait. Vliegen devait même s'accrocher en fin de match. Il sauvait de nombreuses balles de set avant de décrocher le droit de disputer un jeu décisif. Au cours de celui-ci, Vliegen, mené 3-1, renversait la vapeur pour émerger 7 points à 4 !

Non content d'avoir tenu tête à Richard Gasquet au cours d'une première manche exigeante, Kristof enchaînait et confirmait dans le second set. Le Français multipliait à l'inverse les fautes directes face à un adversaire dont le jeu n'accusait par contre aucun déchet pratiquemment. Sans complexe, Vliegen dominait son sujet et s'adjugeait la manche 6 jeux à 3.

Au bord du K.O., nerveusement notamment, Gasquet rendait les armes dans le troisième set. Vliegen enfonçait le clou et réalisait trois nouveaux breaks pour s'imposer en trois manches, excusez du peu: 7-6, 6-3 et 6-1. Qualifié pour le troisième tour sans avoir encore perdu un set, Vliegen affrontera soit Canas soit Bolelli.

=> de sport.be


Gasquet: "Je suis sous le choc"

Terrible claque pour Richard Gasquet. Alors qu'il attendait beaucoup de l'édition 2007 de Roland-Garos, le numéro 1 français a chuté dès le deuxième tour. Pourtant convaincant la veille face à Nicolas Mahut, le numéro 13 mondial a croulé sous le poids de la pression, en s'inclinant en trois sets face au Belge Kristof Vligen (7-6, 6-3, 6-1). Comme l'an passé, le protégé d'Eric Deblicker, incapable de se révolter, quitte le tournoi prématurément. Tête basse, Gasquet n'a toujours pas trouvé la solution sur la terre battue parisienne.

Après avoir perdu le premier set au tie-break, Gasquet s'est crispé.Une nouvelle fois, l'attente du public et des médias aura été trop forte à supporter pour Richard Gasquet. Le numéro 1 français se disait pourtant dans de bonnes dispositions pour aborder le tournoi le plus important de l'année. Tête de série numéro 11 après avoir notamment atteint la finale à Estoril, il affichait une certaine confiance au regard de son statut: "Ma situation n'a rien à voir avec Roland 2006. Je n'avais pas gagné beaucoup de matches parce que j'étais redescendu au classement. Là, je suis 13e, je suis tête de série, c'est totalement différent", affirmait-il après sa nette victoire sur Nicolas Mahut, en rêvant haut et fort de la deuxième semaine.

Une confiance d'autant plus marquée que ses trois ampoules situées dans le creux de la main droite, et qui avaient quelque peu perturbé sa préparation, ne le faisaient plus souffrir. Seulement, voilà, le poids du court Philippe-Chatrier a fini par peser très lourd sur ses épaules. D'autant que face à Vliegen, le Biterrois n'était pas dans le plus beau des rôles: "C'est un deuxième tour dangereux. Contre Vliegen, je suis peut-être favori et ce sont les matches les plus durs à jouer", avait-il prévenu. Des craintes qui se sont rapidement vérifiées contre un adversaire qui l'avait déjà battu l'an passé, à Hambourg. Le palmarès du Belge n'était pourtant pas à même de faire trembler le joueur tricolore: 74e au classement technique, Vliegen n'a encore aucun titre à son palmarès et sa meilleure performance à Roland-Garros n'était jusque-là qu'un deuxième tour.

Mais l'émotivité de Gasquet a pris le pas sur son ambition: "Je suis sous le choc", lance-t-il d'emblée en conférence de presse. "Je me suis liquéfié après avoir perdu le premier set. Ça m'a déstabilisé... Je voyais bien que tout le monde attendait trop de moi. Et moi, je voulais trop bien faire. Je n'ai pas réussi à me relâcher. Je me suis senti vraiment très mal. J'étais crispé comme pas possible ! Cela ne pouvait pas être pire... C'était nul ! Je n'arrivais pas à faire une accélération. J'étais complètement paniqué."

A mesure que Vliegen décochait ses grandes accélérations, Richard Gasquet plongeait: "J'ai trop attendu du match et ça m'a tué. J'attendais de faire plaisir à tout le monde, et moi je n'ai même pas réussi à me faire plaisir. J'ai pris le mur. C'est cauchemardesque et ce match a été assez grotesque. Il faudra vite l'oublier... Tout était trop grand pour moi aujourd'hui. J'ai été régulier dans la nullité. C'est vrai aussi que je suis émotif. D'autres joueurs sont des rocs et je pense que ça joue pour résister à la pression. Je serai plus tranquille quand j'aurai gagné un gros tournoi."

Même s'il ne remet pas en cause son entourage, Richard Gasquet, sonné après cet échec, n'a qu'une envie ces prochains jours: faire le vide et prendre du recul: "Je ne me suis jamais senti aussi seul qu'aujourd'hui sur un court. Là, je vais rentrer chez moi et je ne vais pas voir grand monde. Il vaut mieux rester seul..." Ensuite, il sera temps pour le Français de sortir la tête de l'eau.


=> sports.fr

20:21 Publié dans Sport | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : tennis, RG, Vliegen

RG

RG
Et oui, c'est reparti pour un nouveau grand chelem.
Qui va s'imposer cette année sur la terre battue de Roland Garros????
Qui sont vos favoris?
J'ai tjs suivit ce grand chelem à fond
pourtant cette année, je regarde plus vite le cyclisme à la tv


KISS. BON RG.

20:20 Publié dans Sport | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : tennis, RG, grand chelem