Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

25/05/2007

forum eco-citoyen

Voici un forum que je viens de découvrir
il est vraiment bien
il parle d'écologie:
n'hésitez pas à aller y faire un tour:
http://www.eco-citoyen.org/Forum/

http://www.eco-citoyen.org/Forum/

lettre de nicolat hulot

Grâce à la mobilisation et la détermination des signataires, le Pacte écologique porte aujourd'hui ses premiers fruits.

Si notre vigilance doit rester grande, nous pouvons dès à présent nous réjouir de deux avancées notables, aboutissement de notre démarche collective :

La création d'un ministère de l'Écologie, du Développement et de l'Aménagement durables. Un tel ministère, érigé au rang de ministre d'Etat, numéro 2 du gouvernement, et aux compétences très élargies, constitue un incontestable pas en avant dans la prise en compte de la priorité écologique. Certes, il ne correspond pas exactement au rôle et aux attributions que nous avions avancés dans le Pacte avec notre proposition de vice-Premier ministre chargé du développement durable. Les domaines de responsabilité de ce nouveau ministère - qui vont de la protection des ressources naturelles à l'urbanisme en passant par les transports et l'énergie - devraient nous offrir de nouvelles opportunités d'action.
Le Grenelle de l'environnement. La rencontre qui s'est tenue lundi 21 mai à l'Elysée entre les ONG environnementales, Nicolas Sarkozy et Alain Juppé a permis de dégager un large accord sur les objectifs du futur Grenelle de l'environnement, à savoir une négociation sans tabous sur des mesures concrètes. Nous avons participé à un moment clé qui a permis de définir trois axes pour les réunions à venir - protection de la biodiversité, changement climatique et santé/environnement - qui se déclineront en une dizaine de grands chantiers. Le plus dur reste néanmoins à faire : parvenir à un accord sur un ensemble de mesures significatives, tant avec le gouvernement qu'avec les partenaires sociaux.
Cette opportunité historique ne se serait pas ouverte sans la mobilisation de tous les signataires du Pacte écologique. L'issue des négociations dépendra encore de la pression que nous saurons exercer avec tous les signataires d'ici le Grenelle.

La signature du Pacte écologique par le plus grand nombre est la meilleure garantie de voir les enjeux écologiques maintenus au premier rang par le gouvernement.
Le cap sur le million de signataires reste notre objectif !

Je compte sur vous,

Nicolas Hulot

06/05/2007

Je click pour la planète

A lire !!!!   L'humanité est confrontée au XXIème siècle à l'un des défis les plus importants de son histoire. Elle doit faire la paix avec la nature si elle ne veut pas que les conditions de la vie sur terre deviennent de plus en plus difficiles, voire impossibles, pour une partie croissante de ses habitants, ce qui amènerait directement à un renforcement des inégalités et de la violence et provoquerait des pertes irrémédiables pour la biodiversité.

La responsabilité humaine dans l'évolution inquiétante du climat de la planète a été clairement confirmée par les scientifiques du Groupe Intergouvernemental d'Experts Climatiques (GIEC), réunis à Paris le 3 février 2007. C'est essentiellement en brûlant des combustibles fossiles, comme le pétrole, le charbon et le gaz que nous produisons des gaz à effet de serre (GES), lesquels contribuent au réchauffement moyen de l'atmosphère et au dérèglement climatique. Fait aggravant : les personnes qui sont le moins responsables de cette évolution sont généralement celles qui en subissent le plus les conséquences parce qu'elles y sont le plus exposées et qu'elles n'ont pas les ressources pour s'en protéger.

Tous les pays qui ont construit leur richesse sur un usage inconsidéré des combustibles fossiles ont une responsabilité particulière. Si nous voulons être en mesure de convaincre les pays émergents comme la Chine ou l'Inde de réduire l'impact climatique de leur croissance pour éviter les conséquences désastreuses qui s'en suivraient, nous devons nous-mêmes montrer que nous sommes capables de réduire drastiquement et rapidement nos propres émissions de GES.

L'objectif auquel nous voulons contribuer activement est de limiter à 2°C l'augmentation de la température moyenne de la planète d'ici la fin du XXIème siècle par rapport à la période préindustrielle. Cet objectif que s'est fixé l'Union européenne doit permettre de maintenir le réchauffement dans une fourchette qui nous prémunit des conséquences les plus dramatiques. Pour y parvenir, nous devons entamer très rapidement une réduction massive de nos émissions. En clair, nous devons parvenir à les diviser par quatre d'ici 2050.

Un tel objectif implique une réorganisation en profondeur de notre économie, de nos modes de production comme de consommation.

Nous ne pouvons nous contenter de déclarations sans engagements immédiats et chiffrés, sans mesures concrètes et sans évaluations régulières.

C'est la raison pour laquelle, Ecolo propose pour la Belgique une « Union nationale pour le climat » dont l'objectif est de parvenir à une réduction de 30% de nos émissions de GES d'ici 2020.

La réalisation d'un tel objectif requiert la mobilisation générale de toutes les composantes de la société belge. Il constitue une formidable opportunité de nous projeter dans un avenir plus juste, en assurant simultanément pour chacun plus de respect de l'environnement, plus de qualité de vie, plus d'emplois, plus d'émancipation individuelle et collective.

Nous n'y parviendrons que si, conscients de l'importance de l'enjeu et de l'occasion qui se présente à nous, nous sommes capables de faire appel au sens des responsabilités collectives et à la créativité de chacun.

Pour y parvenir, nous devons être en mesure de nous représenter le chemin à accomplir. Celui-ci ne peut se limiter à l'horizon traditionnel de la politique, à savoir le court terme d'une législature. Nous devons nous mettre collectivement d'accord sur un premier plan pluriannuel couvrant, d'ici 2020, un minimum de trois législatures fédérales, soit l'équivalent d'une période de 12 ans.

Tout au long de cette période, nous devons mettre en œuvre des politiques qui doivent faire de la Belgique une démocratie radicalement modernisée dans un sens écologique, social et économique.


http://www.jecliquepourlaplanete.be

défi pour la terre

svp allez jeter un coup d'oeil sur le site
http://www.defipourlaterre.org/
n'hésitez pas à prendre des engagements !!!!

Pourquoi?
La Terre, cette planète magnifique, est bien plus fragile qu'on ne l'imagine et la pression de l'homme, bien plus forte qu'elle ne peut le supporter. Des signaux alarmants confirment qu'un dérèglement climatique planétaire est en marche. Ses conséquences (tempêtes, canicules...) risquent de bouleverser un grand nombre d'équilibres biologiques. Notre modèle de développement semble mis en cause à moyen terme, en particulier par ce phénomène de changement climatique. L'objectif du développement durable est de répondre « aux besoins du présent sans compromettre la capacité des générations futures à répondre aux leurs ». Ce mode de développement constitue aujourd'hui la voie la plus raisonnable que les pays devront emprunter à l'avenir.
Y parviendrons-nous ?

defi pour la terre

Parce que ...

...

 

Parce que notre planète montre des signes d'essoufflement,
Parce que l'Homme continue de saccager les forêts et de polluer les océans,
Parce que nos sociétés prônent la consommation à outrance en créant de faux besoins,
Parce que les populations vivant dans des régimes dits démocratiques n'arrivent plus à imposer leurs revendications à leur gouvernement,
Parce que ces mêmes gouvernements ne font aucun effort pour freiner les lobbies destructeurs de l'environnement,
Parce que partout dans le monde il se vote des lois liberticides sans que nous en soyons informés,
Parce que certains d'entre nous savent qu'il est temps de se responsabiliser et de prendre enfin notre destin en main,
Parce que certains d'entre vous avez décidé de vivre d'une autre manière,
Parce que pour vous être libre signifie être autonome,
Parce que vous souhaitez vivre libre...
... pour toutes ces raisons et bien d'autres, j'ai envie de faire bouger les choses.

La façon la plus efficace de combattre un système qui ne nous convient plus
n'est pas de lutter contre lui mais de s'en désintéresser et de ne plus l'alimenter...